Prendre le temps aujourd'hui de vous parler d'un  livre, 

 Un roman  découvert au hasard d'une brocante,  attirée par une couverture inhabituelle, 

 Ne pas connaitre l'auteure,

A la lecture de la quatrième, 

Ne rien en attendre 

Mais se dire que pour occuper un après-midi plage, 

Cela ferait bien l'affaire. 

 

Et se réjouir d'être tombé sur une petite pépite ! 

 

 Sans doute  certaines de vous,   plus  à jour des sorties littéraires,  le connaissent depuis longtemps, 

   Ce n'est pas un livre tout récent,  

j'ai même appris après qu'il en avait été tiré un film, 

 

 

J'ai beaucoup aimé, 

 

Au delà de l'histoire,  bluette somme toute très classique 

d'une rencontre entre deux personnes que tout oppose,  

Au delà des clichés, 

ce roman est un trésor de légéreté, d'humour et d'autodérision. 

 

Je ne vais pas vous résumer  le livre,  

juste vous livrer quelques lignes,  

relues comme cela au hasard,

 

Parce qu'il se  se passe beaucoup de chose dans les cimetières suédois  ! 

et même des rencontres improbables .... 

 

****

 

 

 

On est allés dans la cuisine, et je me suis affairé à sortir les tasses et à faire chauffer de l'eau. Elle s'est assise devant la table, et a commencé à feuilleter Le Paysan.
Ca faisait un peu bizarre. Je veux dire, qu'elle s'attende à être servie comme çà. 
- J'ai un bac plus pas mal d'années, a-t'elle dit soudain.
Et en général, je donne la bonne reponse sans tricher aux questions de culture générale de Dagens Nyheter.  Mais je n'ai jamais soupçonné qu'il puisse exister des remorques autochargeuses, ni des protège-pis pour vaches. 
J'ai attendu en silence. Elle cherchait à me dire quelque chose. J'ai mis le pain sur la table et elle a distraitement tendu le bras pour prendre un tranche.
- Je veux dire, toi, tu  es confronté à ces engins tous les jours tu sais parfaitement où est l'avant et où est l'arrière.  Ce n'est pas plus compliqué pour toi que les théories de Lacan pour moi.
-Lacong ? ai-je dit.   C'est qui ce bonhomme là ? Cà ne serait pas celui qui a inventé le séparateur de graisse ? 
Bien sûr que j'ai compris que ça partait d'un bon sentiment. Elle voulait que je ne me sente pas idiot de ne pas avoir de livres et e ne pas avoir fait d'études. Elle voulait montrer qu'elle avait des lacunes, elle aussi, et blablabla.  Ca m'a quand même dérangé.
Pour qui elle se prenait de venir me consoler de ne pas être elle ? Elle a dû croire que je faisais la gueule, parce  qu'elle m'a regardé par en dessous.  
-Tout ce que je veux dire, c'est que tu devrais avoir ici sur ta banquette une fille avec de grosses tresses blondes qui dit " Regarde Benny, ils sortent de nouveaux modèles de protège-pis pour les vaches cette année ! Eh dis donc, tu devrais peut être investir dans une remorque autochargeuse, il y a des Krone 2400."  Moi, je ne comprends rien à ce que tu fabriques. 
- Si je cherchais une fille comme çà, je me serais adressé à la boîte d'intérim , ai-je dit. Ou j'aurais passé une petite annonce dans Le Pays. Cherche femme avec permis tracteur.  Rép . gar à tts.   
Mais quand on va chercher des filles au cimetière, il faut faire avec ce qu'on trouve. 
***

 J'ai beaucoup aimé aussi les petits interludes en tête de chapitres, 

 

 

***

 

"  A quoi bon des chaussures de course haut de gamme

et une boussole fiable

si je ne sais même pas 

tenir la carte dans le bon sens ? "

 

" Ma vie est devenue trop petite

j'aurais besoin de quelque chose de nouveau sur le dos

ca ne fait rien si c'est de la fripe " 

 

" Les caresses de tes mains façonnent pour moi

des épaules et des seins

Tu me donnes des voûtes plantaire , des lobes d'oreilles

et un bébé écureuil entre les cuisses "

 

 

LE MEC DE LA TOMBE D'A COTE   

 KARINA MAZETTI

 

C'est un roman frais comme un lait-menthe 

C'est un roman pas si petit que çà !

 

 

IMG_3024

 

 

 

Bon week-end.