Il y a des jours comme çà,  

 

Lorsque les averses et le vent  le disputent à l'ennui,  

Et que les rêves d'indolence et d'insouciance

Se font plus pressants, 

 

Lorsque l'envie de musarder,  

d'Oublier ces jours gris d'avant l'Avent,

Devient obsédante,

 

Alors Se poser,

Attendre les douceurs du printemps

qui s'en reviendra

à n'en pas douter.

 

 

 

L1160290

 

 

 

L1160289L1160288

 

 

 

L1160291

 

 

Je vous souhaite un beau dimanche 

Au coin du feu, 

ou Sous un plaid tout doux.

 

Moi je m'en vais  caliner une toute petite

 

 

Newborn-Nine-Spano-2